Blogue

Wesli à l’Agora des Arts

De ces deux albums, Wesli Louissaint établi à Montréal depuis près de 10 ans, était de passage à Rouyn-Noranda ce 21 février 2015 sur la scène de L’Agorat des Arts. Ayant vu plusieurs spectacles haïtiens à Montréal, je peux vous affirmer que Wesli est l’un des musicien les plus talentueux de cette décennies. 

Joël Bourgoin Photographe
À 20:00 pm (Samedi à la salle de L’Agora des Arts), Wesli se présente frais, dispo mais timide. Plus il succède une chanson à la suite de l’autre, plus il semble flamboyant, pour ne pas dire dans une superbe forme. Cet enfant prodigue de ses 6 pieds affiche un sourire éclatant. Cette joie d’exister nous la retrouvons dans sa musique, sa voix, ses pas de danse. De passage en Abitibi, nous savons de quel bois se chauffe notre musicien, guitariste, parolier et compositeur.

De son premier album, Kouraj, sortie en 2009, a été chaudement accueilli par la critique et s’est mérité de nombreux prix dès sa sortie.

  • Nomination Gala de l’ADISQ – Meilleur album de musique du monde de l’année 2012
  • Prix Galaxie Rising Star au London Fest, 2011
  • Prix Babel Med Music en France, 2010
  • Nomination pour le Prix de musique folk canadienne – Album de musique du monde de l’année 2009
  • Révélation Radio-Canada 2009-2010

Lors de mes recherche, j’ai put voir que Wesli s’est produit en Europe, en Amérique latine, aux États-Unis, dans les Antilles et sur plus de cinquante scènes festivalières au Canada dont le Festival international de jazz de Montréal, les Francofolies de Montréal, les Concerts Campbell, le Festival d’été de Québec, Afrikadey! à Calgary, la Franco-Fête et le Small World Festival de Toronto, le Folk Music Festival de Vancouver, le Festival du Voyageur de Winnipeg, le festival Sunfest de London en Ontario et le Festival Musique du Bout du Monde de Gaspé, et ni plus ni moins qu’à la salle de L’Agora des Arts de Rouyn-Noranda. Ce n’est pas à négliger, notre région, notre ville est une véritable manne d’ou il y passe des centaines d’artistes de talent en une année.

VISITEZ SON SITE WEB: WESLI

Dumas livre tout un show à Rouyn

Joël Bourgoin PhotographeDumas était en tournée de promotion au Théâtre du Cuivre de Rouyn-Noranda, ce vendredi 20 février 2015. Depuis quelque temps, Dumas multiplie ses apparitions aux quatre coins du QuéBec pour aller à la rencontre de ses fans à l’occasion du récent lancement de son plus récent album, « DUMAS » sortie ce 24 novembre 2014.

Sur le coup de 20h, Dumas était en prestation au Théâtre du Cuivre de Rouyn-Noranda, il nous présenta 11 de ses nouveau titres de son album en plus de quelques chansons tirées de ses albums précédant. L’auteur-compositeur et interprète de 35 ans à vraisemblablement voulu transmettre de ces moments vivants et de ces sourires devant près de 100 fans qui s’étaient déplacés pour l’entendre. Il paru assez ouvert aux surprises lorsqu’il sait approché avec les membres de sa tournée au milieu de la salle pour y chanter. La foule était debout, elle clappait des mains et dansait. Au travers ses chansons il rencontrait de belle anecdote au sujet de notre église Orthodoxe Russe, un monument de notre histoire à Rouyn-Noranda.

Son album a été réalisé par Jonathan Dauphinais et Étienne Dupuis-Cloutier à partir de 10 chansons écrites par Dumas et Alexandre Soublière.

Des spectacles

Dumas rode les pièces sur scène depuis un moment. Et ça se poursuit. Trois-Rivières (26 février), Brossard (27 février) et L’Assomption (28 février). Les autres dates sont disponibles sur son site (dumasmusique.ca).

Boutique

Les chiens de ruelles

Joël Bourgoin Photographe
C’est bien audible !!! Les chiens de ruelles, un groupe folk-trash-blues s’abandonne et s’inspire de Bernard Adamus. Alors que de grands artistes ont fait leur place, passés a l’étage supérieur, tournent et produisent dans des plus grandes salles de spectacles, il va s’en dire que cela laisse de la place aux artistes pour nous livrer leur talent dans des plus petits bars. Hier, c’est ce qui s’est produit au Cabaret de la Dernière Chance.

C’est une véritable manne en région. À une époque, Rouyn-Noranda comptait par population l’une des villes du Québec avec le plus de bars à consommation de boissons alcoolisées et aujourd’hui, elle est une référence au Québec au plan culturel. À en croire cette soirée au Cabaret de la Dernière Chance, il y a bien une relève pour animer nos fins de soirées arrosées. Ce groupe Les chiens de ruelles en font partie.

Sur la route du Québec depuis 2012, il nous fait découvrir par sa musique; son quartier Hochelaga, sa province, la naissance de son groupe qui a prit vie à Tadoussac, un véritable saint lieu d’ou à prit naissance Les chiens de ruelles.

Comme je disais un peu plutôt, c’est parfaitement audible, il y a du Bernard Adamus dans sa musique. Il y a des influences qui passent par du Nirvana, les Colocs, Dan Tremblay et de quelques autres.

Parfois c’pas près d’changer, de leur deuxième album, l’on aime beaucoup! Le joueur d’harmonica est à la fois sensible et festif et est toujours au rendez-vous. L’homme à la planche à laver et la guimbarde sont en parfaite harmonie avec le charango, au banjo, à la contrebasse et à la guitare. Le rythme endiablé de la meute donne à tous et chacun présent le goût de danser et pour d’autres de lever son verre. C’est encourageant de savoir que ces vielles canailles, pleinement engagées restent sur la map, un verre de scotch à la main.

Site officiel: Les Chiens de ruelles →

Les vendredrags quittent là scène

Joël Bourgoin Photographe
Pour une toute dernière fois, les Vendredrags ont monté sur la scène de spectacle de La Scène Évolu-Son et ils nous ont offert tout un spectacle à l’image de leur savoir.  


Je profite donc de cette occasion pour vous partager mes impressions ainsi que mes images de cette mémorable soirée. Une soirée qui restera marqué dans le coeur de plusieurs qui ont assisté a chacun des spectacles depuis leur toute première présentation il y a trois ans de cela. Là toute dernière fois…, la toute dernière chance de voir vos drag queens préférées sur la Scène Évolu-Son de Rouyn-Noranda est passée… Dans la loge, il a certainement eu des larmes qui ont bénits cette soirée. 

Pour ma première audience à leur spectacle, je leur dit tout haut  » BRAVO »!!! Une sacré fin !!! Six drag queens, en plus des danseuses du Rack Épices et des bénévoles dévoués nous ont offert tout une performance. Encore une fois, BRAVO !!!

Pendant la soirée, les vendredrags ont eu le plaisir de remettre plusieurs vendreprix, comme l’on dit c’est une GALA DE CLOTURE après tout.

Sous les projecteurs de la scène Évolu-Son, les drag-queens ont déballée humour et chansons dans une atmosphère de théâtre. Nous ressentons l’humour « PUR et à la fois SIMPLISTE et CRU…, mais les spectateurs présent l’assument vraiment bien.

David Jalbert

Joël Bourgoin Photographe
Ce 10 mai 2014, David Jalbert de passage à Rouyn-Noranda, à La Scène Évolu-Son. Il nous présenta son  album « Y’a pas de bon silence – 18 septembre 2012 » tiré du même nom.

À mes souvenirs, David Jalbert est apparue au grand public en 2008. Cette fois, il nous propose 14 chansons, et parmi lesquelles l’auditeur se reconnait par ses paroles. Lors de cette soirée, nous sentions bien qu’il a à coeur la classe ouvrière car il lui rend un grand hommage avec sa chanson «Jour de paye », et sur scène comme dans sa vie de tout les jours, il réalise qu’il souffre de quelques complexes et désirs, il compose alors «Né du bon côté » et nous l’interprète assis sur un banc guitare a la main et encore, nous ressentions qu’il rassure son fils sur l’importance de son rôle par sa chanson « Hey Jack ! », Sans contredit, David Jalbert nous as confirmé une fois de plus son talent inné par sa méthode de raconté à travers ces nouvelles chansons. 

Son inspiration en est venu lors du décès prématuré d’un jeune homme de la cote nord, l’auteur-compositeur-interprète rapporte, de façon tranchante, le résultat d’une conversation avec un membre proche de la victime.

Il est possible d’entendre toutes ses magnifiques pièces touchantes sur scène puisque David est tournée de spectacles à travers tout le Québec.

Wowwww !!! 15 000 copies vendues !

Ses deux premiers albums ce sont vendus à plus de 25 000 albums, pour ce nouvel opus  « Y’a pas de bon silence », plus de 15 000 albums ont déjà disparue des étagères depuis 2012.

Je vous invite à consulter son site WEB

David JalbertSite officiel de David Jalbert →

Hommage à Pink Floyd Echoes

Les quelques 200 fans n’auront pas été déçus de cette véritable et grande performance du groupe Echoes sur la Scéne Evolu-Son de Rouyn-Noranda ce samedi 26 avril 2014.  Que des années de talents derrière le parcours de ce groupe. 

Joël Bourgoin Photographe
L’origine du groupe Echoes remonte à l’hiver 2005 alors que cinq étudiants en musique aux Cégep Lionel-Groulx décident de monter en intégralité l’album Animals de Pink Floyd comme spectacle de fin de session.

La chimie est tout de suite présente au sein du groupe étant donné le talent et l’intérêt de chacun envers ce groupe culte qu’est Pink Floyd. L’expérience ayant été très satisfaisante, le groupe Echoes décide de se former avec quatre des cinq membres de départ, un changement de claviériste est effectué et un des deux guitaristes devient chanteur principal, en plus d’intégrer deux choristes et une saxophoniste.

Depuis l’été 2006, Echoes s’affairé à monter un répertoire de plus de trois heures des meilleures chansons de Pink Floyd en essayant de couvrir toutes les époques, tant psychédélique que plus populaire.

Ce 26 avril 2014, plus de 200 personnes se sont assemblées devant la scène et à l’étage pour écouter le groupe Hommage à Pink Floyd Echoes.

Cinq musiciens, ont fait revivre les plus belles années du groupe au plus grand plaisir des fans de Pink Floyd. Plusieurs grands succès du groupe y sont passés. Echoes nous a livré un véritable répertoire des meilleurs titres.

La Scène Evolu-Son est sans contredit  une véritable salle de spectacle. Le jeux de lumières au del, rehausse la qualité du spectacle, l’usage de boucane et le son rendent l’ambiance aussi bonne que les grandes salles de spectacles des grandes métropoles.

Je n’ai aucun reproche à faire, le groupe à livrer sa marchandise. Les musiciens étaient en grande forme, et cela malgré qu’ils arrivaient de Maniwaki pour une tournée. L’on sentait l’énergie dans la foule. Plusieurs se laissaient aller, se laissaient bercer en mémoire des bonnes années.

Site officiel du band : Echoes Band →

Page 2 of 2«12
0
Connecting
Please wait...
Envoyer un message

Désolé, nous ne sommes pas en ligne pour le moment. Laisser un message.

* Votre nom
* Votre adresse courriel
* Décrivez votre problème
* Téléphone
* Sujet
Connecte-toi maintenant

Besoin d'une information? Gagnez du temps en posant votre question en ligne.

* Votre nom
* Votre adresse courriel
* Posez votre question
* Téléphone
Nous sommes en ligne!
Retour d'information

Aidez-nous à mieux vous aider! N'hésitez pas à nous laisser des commentaires supplémentaires.

Comment évaluez-vous notre soutien?
X