Archives

Category Archive for: ‘Spectacles’

gorod-scène-évoluson-rouyn-2016

»Gorod

16 Avril 2016 – Le groupe de death metal français Gorod était de passage à La Scène Évolu-Son de Rouyn-Noranda à l’occasion de leur tournée exhaustive au Canada. Lors d’une tournée laborieuse, livrant parfois des spectacles devant des salles presque vides, lors de laquelle quelques uns de leurs collègues d’affiches ont dû être des participants parmi l’audience, ils sont finalement arrivés en ville avec les groupes Bookakee et Abitabyss, et c’est le groupe local Abitabyss, suivi du groupe Bookakee qui a ouvert le spectacle. La petite salle de la rue Principale a cette réputation d’accueillir des spectacles rock ou métal, mais ça n’a pas refroidi les ardeurs des spectateurs ( près d’une centaine ) qui l’ont remplie très rapidement.

Abitabyss est un band de brutal/death/grind/black old school pro-Abitibi à saveur humoristik ki a vu l’jour au kours d’l’année 2004. Abitabyss a livré une bonne performance de leur brutal/death/grind/black old school pro-Abitibi à saveur humoristik. Le résultat a été énergique et surprenant.

Bookakee  qui ont prit la scène est un groupe originaire de la grande région Montréalaise et qui officie dans un registre très varié. Que ça soit le death, le grind ou à la limite le gore ainsi que plusieurs autres influences.  Ce groupe est surtout connu pour ces parodies sur Mario Bros et compagnie mais surtout pour leur prestation scénique qui sort de l’ordinaire.  Comme les peintures vertes, les déguisements de toutes sortes,  version d’autodérision Nintendo mais aussi de son charismatique chanteur avec des scènes d’horreur, grâce à ces peintures ou son masque et plus encore. Boukakee n’ont pas laissé le temps au public de se reposer, se lançant rapidement dans leur dans des scènes d’horreurs et agressives. Ils ont démontré l’étendue de leur talent, et ont fini de réchauffer la foule, qui n’a pas tardé à réclamer les têtes d’affiche sur la scène. Ils n’ont rien cassé, mais ont tout de même donné une belle énergie à la foule, qui s’est lancée dans un mosh pit violent à souhait.

Gorod ont conclu la soirée avec une performance incroyablement énergique et étrangement joyeuse, tous les musiciens arborant un immense sourire tout au long du spectacle. Les spectateurs, dont plusieurs attendaient depuis longtemps d’avoir la chance de voir le groupe français en spectacle, s’en sont donnés à coeur joie dans un mosh pit digne des grands noms du death metal. Le groupe avait monté une excellente setlist composée autant de vieux morceaux que de pièces tirées de A Perfect Absolution (2012, Unique Leader). Les musiciens, agréablement surpris de l’accueil qui leur a été réservé, ont pris le temps de discuter avec les fans avant leur prestation. Une soirée somme toute mémorable, autant pour eux que pour nous!

 

Liens : Suivez Gorod sur Facebook →

Auteur : Joël Bourgoin

Crédit photo : Joël Bourgoin

DEAD OBIES À ROUYN-NORANDA

Curieux et amateur d’un rap dur et pur, francophone, j’écoute habituellement du S.I.N.I.K. Mais aujourd’hui, en cette belle journée ensoleillé, une première du printemps. C’est avec fierté que j’ai sortie mon équipement photo de son sac à dos, nettoyé ma caméra, mon objectif pour enfin me présenter à cette soirée Dead Obies au Cabaret de la Dernière Chance de Rouyn-Noranda.

Je me suis présenté sur le planché du Cabaret vers 20:00, il y avait déjà une vingtaine de personne. La salle du Cabaret a rapidement fait salle comble.

En 2014, DEAD OBIES nous présente Collation Vol.2 et relance l’album Montréal $ud en format cd en plus d’un livre. Vraiment, 2014 – 2015 est une période vraiment impressionnante pour ce groupe qui sont présentement en tournée. Ce groupe dont l’album Montréal $ud a été présenté comme meilleur Album de l’année dans la catégorie – Hip-hop  – en plus de recevoir la mention Choix de la critique à L’Autre Gala de l’ADISQ 2014. C’est au Cabaret de la Dernière Chance de Rouyn-Noranda que l’on nous présenta la sortie en format CD de l’album qui a tout changé, en plus d’offrir, dès aujourd’hui, un livre démystifiant les paroles uniques de leurs pièces.

Une culture, un rap franglais 

Joël Bourgoin Photographe
À les entendre sur la scène du Cabaret de la Dernière Chance, les membres de Dead Obies nous ont partagé leur culture, un rap franglais et ils doivent à tout instant justifier ce double dialecte au sein de leurs textes. Depuis le temps que je couvre des spectacles entre Montréal et Rouyn-Noranda, j’ai remarqué et mainte fois dit: «Il faut ne pas savoir savourer et écouter cette musique pour ne pas discerner chez ces groupes de musique émergente un attrait pour le franglais, est-ce un nouvel engouement suicidaire  devant notre culture francophone? Cette question, du coté anglais, nous pourrions également nous la poser. Ce nouveau langage n’est plus ou moins qu’une forme emprunté à la langue créole.

Ce vent de changement provient et se connecte bien à notre époque. Ce groupe se présente avec un souci apparent de son authenticité par leur discours et paroles populaires.  Ils remplacent en fait le français normatif par une forme de dialecte de la rue, emprunte de notre société présente d’ou parfois faut parler joual, créole ou franglais pour être écouté. De leur album, Montréal$ud, ce groupe Dead Obies nous raconte la vie dans une banlieue outrageusement ennuyeuse et la grande métropole agitée, avec bien sur des références multiethniques, une crise identitaires et religieuses. Ce groupe compose et chante des chanson narrative. Il y est question de manifestation, des compressions budgétaire d’un gouvernement honteux, d’employeur sans scrupule, ayant comme unique bût d’amasser et de piler leur argent.

Lorsque l’on ne s’arrête pas à ces détails, que l’on apprécie ce qu’ils font, au-delà des mots, d’une parfaite combinaison des voix de chacun des six membres crée une reproduction sonore visant a recréer l’illusion d’un espace sonore  de haute voltige technique. À les entendre, nous comprenons bien que ce groupe embrasse notre culture, ou plutôt ce qu’elle est devenue.

CABARET DE LA DERNIÈRE CHANCE →

CABARET DE LA DERNIÈRE CHANCE (facebook) →

DEAD OBIES →

DEAD OBIES (Facebook) →

 

Planet smashers

Joël Bourgoin PhotographeCe 28 mars 2015, c’est au Cabaret de la Dernière Chance qu’avait lieu le Beach Party du printemps. KeepHope Productions alias Antibiotique Zømbie ont su réaliser un exploit, remplir la salle de spectacle avec plus de 225 fans. Du jamais vu !!! La célèbre formation The Planet Smashers de montréalais et ambassadeur du SKA a réalisé une prestation énergique et teintée de pop. Les fans étaient invités pour l’occasion à porter des lunettes de soleil. Malade! Il ne manquait seulement que du sable de plage, des fans en boxer et maillot. À certaines occasion, un fan montait sur la scène, s’élançait dans le vide body surfing au dessus de la foule qui le soulevait l’un l’autre jusqu’au bar. Les cinq membres étaient survoltés devant une salle pleine, en y présentant leur plus récent album, Mixed Messages sortie le 08 avril 2014. Le groupe a également présenté des incontournables succès de ses précédents albums.

Planet Smashers ses vingt années de carrière. Leur premier album paru en 1995, et depuis, ils sont en tournée… Il représente le succès inépuisable. Lors du lancement de leur deuxième et troisième albums, cela n’a que confirmé le talent de cette formation et depuis à maintes reprises il on été propulsé au sommet des palmarès. Cette même formation a également raflé le prix du meilleur groupe SKA lors gala Mimi et a attiré l’attention des grandes maisons de disques et des divers personnages influents de la scène des arts de la scène musicale à travers le monde.

Ce 28 mars 2015, au Cabaret de la Dernière Chance «The Planet Smashers» n’a jamais cessé de surprendre et d’impressionner ses nombreux admirateurs tout au long de cette soirée.

Les Happycuriens, les Marcel et Les Conards à l’Orange

Les premières parties du spectacle seront assurées par les groupes de la relève Les Happycuriens, les Marcel et les Conards à l’Orange. Les Marcel sont d’ailleurs très actif en Abitibi-Témiscamingue.

Producteur du spectacle →

Facebook:Cabaret de la Dernière Chance →

Site Web du Cabaret de la Dernière Chance →

Facebook: The Planet Smashers →

Site Officiel : The Planet Smashers →

 

 

 

Les Happycuriens

Les Happycuriens ont ouvert la soirée.

TOUT UN SPECTACLE DANS LE VIEUX NORANDA

Joël Bourgoin PhotographeLe spectacle à prit un air de fêtes annonçant le retour du printemps, du soleil ainsi que de la fonte des neiges. Le groupe Les Happycuriens, 100% francophone, vainqueurs de MusiQualité 2012, nous ont fait découvrir une musique joyeuse, un véritable cocktail festif comportant certaines de leur plus récentes compositions ainsi que quelques titres plus anciens, mais également quelques covers. La trompette et le saxophone utilisés lors de leur spectacle se marie en une parfaite harmonie au groupe. Les Happycuriens assemblent des testes, parfois absurdes et lucides. Nous reconnaitrons par leur musique l’influence SKA, reggae, rock et punk. Cette musique nous plonge dans des groupes, tel que Les Colocs, Mad Caddies et The Planet Smashers. Rien de mieux pour ouvrir la soirée. Cette musique est contagieuse. Fait à noter, ce groupe a fait l’ouverture avec une salle comble, plus ou moins 225 personnes. Un record d’assistance pour l’organisateur de cet évènement KeepHope Productions. Moi même, je n’ai jamais vu cela au Cabaret de la Dernière Chance. 

Provenant de Lanaudière, Les Happycuriens, c’est 8 personnes qui jouent du SKA comme jamais! Bon amis dans la vie, le goupe composé de Jean-François Racette : Batteur Simon Major : Guitariste et Chanteur Véronique Bourgeault : Saxophoniste Alto Olivier Lévesque : Trompettiste Pier-Luc Robinette : Saxophoniste Ténor Jean-Mathieu Royer : Tromboniste Myriam Lamy : Pianiste et Back vocal Maxime Cormier : Bassiste laissent transparaitre, non seulement que leur passion pour la musique francophone, mais une parfaite chimie, elle se démarque, se ressent jusque dans notre moelle osseuse.

Promoteur du spectacle: KeepHope Productions →

Salle de spectacle: Cabaret de la Dernière Chance →

Goupe Les Happycuriens: Facebook: Les Happycuriens →

Site Web Les Happycuriens:Facebook: Les Happycuriens →

Benighted Carnivore Sublime

Joël Bourgoin PhotographeBenighted est un groupe de grindcore français, originaire de Saint-Étienne. Le groupe, formé en mai 1998 à la suite de diverses rencontres en concert, comprend le chanteur Julien Truchan, les guitaristes Emmanuel Dalle et Olivier Gabriel, le bassiste Pierre Arnoux, et le batteur Kevin Foley. Depuis sa formation, le groupe recense un total de sept albums studio.

Principalement influencé par les groupes comme Cannibal Corpse et Marduk, Benighted est, à ses débuts, un mélange de black et de death. Il se revendique désormais comme un groupe de brutal deathcore. Benighted cherche des compositions efficaces et originales, c’est pour cela que leurs chansons ont souvent pour thème la psychologie. Le premier album auto-produit est rapidement enregistré, Benighted, avec sept titres reflétant le groupe. Psychose est le second album du groupe, marqué par un death metal plutôt technique. Il est très bien accueilli par les fans malgré le fait que le groupe ait eu des difficultés à l’enregistrer.

À la suite de ce second opus, Benighted joue souvent en concert, le plus fréquemment aux côtés de leurs amis lyonnais de Destinity. Le troisième album, sorti chez Adipocère Records tout comme Psychose montre un travail encore plus abouti, un son puissant et une approche plus franche. À leur retour du studio d’enregistrement Kohlekeller Studio en Allemagne, les Benighted se remettent immédiatement au travail et participent toujours autant à la scène underground française. Leur album Insane Cephalic Production est bien accueilli par les critiques et les avis d’amateurs du genre.

Sort en février 2004, cet album marque les esprits, surtout lors de prestations en concert de Benighted. Le quatrième album Identisick paraît en 2006, toujours chez Adipocère Records ; le groupe rentre en studio au mois d’août pour l’enregistrer. Celui-ci est disponible en édition simple ou limitée contenant un DVD bonus offrant des vidéos de concerts et d’enregistrements en studio. Identisick inclut certaines influences black comme dans le premier album (bien que beaucoup plus discrètes). En janvier 2007, Benighted se joint au label Osmose Productions. Son cinquième album Icon sort en octobre de la même année. Et en 2008, le groupe s’offre une place au Hellfest.

En 2011, le groupe signe avec le label Season of Mist et sort son nouvel album, intitulé Asylum Cave. Truchan contribue aux parties vocales de l’album Global Flatline d’Aborted, sorti en 2011. Un vidéoclip du titre Let The Blood Spill Between My Broken Teeth est mis en ligne le 26 février 2012. Le 14 février 2014, le groupe fait paraître Carnivore Sublime, un nouvel album composé de 11 titres (et un disque bonus de 8 titres – reprises, lives et démo – pour l’édition spéciale). Il est commercialisé le 14 mars en Europe et le 18 mars en Amérique du Nord.

C’est un grand honneur pour la Scène Evolu Son que de recevoir un grand de la musique métal à Rouyn-Noranda. Près de 75 fans de métal étaient présent. Regrettable que la foule était pas au rendez-vous. Relaxant et galvanisant sont les premiers mots qui viennent à l’esprit pour décrire ce spectacle qu’il a donné pour la toute fin de sa tournée. Son album est un véritable carnaval, tellement il est divertissant, il déplace de l’air. On n’aime ou l’on aime pas!!! À vrai dire, les amoureux de ce genre de musique ne s’ennuient jamais avec les voix de Julien Truchan, une combinaison de «pig squeaks» et de chants gutturaux et black, qui couronnent des morceaux dynamisés par la succession rapide des impulsions death, grind et core des guitares (Adrien Guérin remplace le guitariste et cofondateur Liem N’Guyen depuis 2012) et de la section rythmique.

Salle de spectacles – Scène Evolu-Son →

Les Production ça bûche →

Page Facebook officielle →

Site Web Officiel →

 

Docteur V

Joël Bourgoin PhotographeJoël Bourgoin Photographe

Vincent Bussières alias Docteur V, un jeune homme de Rouyn-Noranda, du milieu un peu marginal et underground  que j’ai eu la chance de le croiser à plusieurs reprises lorsque je couvrais un spectacle au Cabaret de la Dernière Chance, à la Scène Évolu-Son ou lors du FME de 2013 dans la boite de son camion, dans une ruelle. Docteur V est un groupe de musiciens avec un album à son actif : L’armée des porcs ailés. Hier soir, il nous présenta au Cabaret de la Dernière Chance son style musical dans le cadre de l’anniversaire de la Saint-Patrick.

Personnellement, je vous le présente comme un groupe accrocheur, car hier soir, j’ai été séduit par sa musique. Ce qui ma beaucoup fait plaisir est de l’entendre en français, avec des mots qui sonnent, d’excellents musiciens, donc un petit nouveau du (Témiscaming) au violon et musique à bouche. Son style est foutrement bon! À ce que je connais de la musique, je dirais que c’est un parfait mélange de métal, de rock et de punk avec des touches de folklores, de gitan, et de blues. C’est une musique assez festive, quoique certains textes paraissent un peu lugubre.

Toujours est-il que son spectacle était superbe et s’il vous adonne d’aller voir l’un de ces spectacles, je vous y encourage fortement, faites-le par curiosité, vous pourriez en être touché.

Page Facebook du Cabaret de la Dernière Chance →

Site Web du Cabaret de la Dernière Chance →

Fan Club Docteur V →

 

0
Connecting
Please wait...
Envoyer un message

Désolé, nous ne sommes pas en ligne pour le moment. Laisser un message.

* Votre nom
* Votre adresse courriel
* Décrivez votre problème
* Téléphone
* Sujet
Connecte-toi maintenant

Besoin d'une information? Gagnez du temps en posant votre question en ligne.

* Votre nom
* Votre adresse courriel
* Posez votre question
* Téléphone
Nous sommes en ligne!
Retour d'information

Aidez-nous à mieux vous aider! N'hésitez pas à nous laisser des commentaires supplémentaires.

Comment évaluez-vous notre soutien?
X